La couleur réfléchie, Georges Roque

Par défaut

Capture d’écran 2013-03-11 à 11.51.29

Érudit.org est une plateforme québécoise fondée en 1998. Celle-ci comprend trois universités qui sont celles de Laval, Montréal, et l’université du Québec à Montréal.Bien entendu comme tous les sites présentés dans ce blog, le but  de celui-ci est non lucratif. Il est l’une des plateformes francophonesles plus importantes si l’on en croit les fondateurs, le site regroupe plus de 150 éditeurs canadiens.Le contenu reste objectivement assez incroyable, le site est plus que fourni en documentation. Il faut savoir que cette base de donnée est la plus complète (en français) dans toute l’Amérique du nord.Ce n’est pas parce que la base est dite francophone que les ouvrages anglais sont délaissés, un espace de publication réservé aux écrits anglais reste présent et est tenu par des chercheurs internationaux.

 

Capture d’écran 2013-03-11 à 11.51.38

Encore une fois nous avons un site qui prône la simplicité graphique pour ne pas gêner le visiteur dans sa recherche de documentation. Il faut dire qu’un site trop chargé donne un aspect très peu professionnel, Érudit.org reste donc dans les sentier battus.Mais simplicité rime souvent avec qualité, surtout quand le site est tenu par autant d’universités prestigieuses et des chercheurs reconnus par leurs pairs.Je conseil donc vivement ce site d’une simplicité enfantine contenant une documentation opulente. Un site à mettre entre toutes les mains d’universitaires soucieux de trouver un texte érudit.

Après quelques recherches rapides, je trouve une étude française de Georges Roque se nommant « La couleur réfléchie« .

Capture d’écran 2013-03-11 à 11.51.53

Un document PDF à télécharger comprenant une quinzaine de pages concernant une réflexion globale sur la couleur. Plus précisément, l’auteur se base sur l’aspect scientifique de la couleur à l’aide de l’ouvrage de Chevreul, pour appliquer une pensée philosophique de la couleur. Georges Roque n’a donc pas la prétention de vouloir présenter une philosophie qui ne se base pas sur des faits scientifiques. Pour dire, Newton a aussi sa place dans son approche de la couleur.La méthode de réflexion est au cœur de sa problématique, et le premier exemple qui lui paraît évident est la peinture. Le tableau pour l’auteur permet une réflexion sur nos connaissances de la nature et comment l’imiter, et à l’inverse le tableau change notre réflexion en nous imposant ses propres règles. Les artistes néo-impressionnistes ont très bien saisi cette idée de réflexion sur l’académisme psychique inhérent à chaque spectateur, et a voulu bousculer les idées reçues en imposant une touche novatrice.

Capture d’écran 2013-03-11 à 11.52.05

Bien entendu les artistes n’ont pas pu lire ces écrits datant de 1988, mais ce texte permet de mieux cerner l’approche que nous pouvons avoir sur ces artistes dans leur démarche.

Une approche littéraire et philosophique intéressante, une approche qui nous ouvre les yeux sur un monde psychique en constante évolution.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s