Archives de Tag: Henri Edmond Cross

L’agence photographique de la RMN

Par défaut

L’agence photographique de la RMNest une interface nous donnant l’accès à un très grand nombre d’images numérisées (près de 600 000) d’œuvres conservées en France. De plus, le site rend également possible l’accès à des collections étrangères telles que celle du Metropolitan Museum of art de New York (ayant d’ailleurs fait l’objet d’un article dans notre blog) ou encore de la National Gallery de Londres.


Page d'accueil

Page d’accueil

Pour faciliter notre recherche, l’interface nous permet d’accéder à des onglets spécifiques à savoir « Musées dans Paris et sa régions », « Musées de Provinces », « Collections étrangères » ou encore « Fonds photographiques ». Lorsque l’on clique sur l’un de ces onglets, une liste assez conséquente se dresse devant nous, preuve de la densité des musées recensées sur cette interface.

Pour chaque musée, une courte notice descriptive nous expose l’objet de la collection afin de faciliter la recherche du visiteur.

Lorsque le visiteur cherche une image en particulier et non pas une collection, il est possible d’affiner sa recherche en cliquant sur l’onglet « rechercher ». Il peut dès lors se focaliser sur une œuvre en particulier, sur un conservateur ou encore sur un artiste.

Lorsque l’on accède à notre image, un cartel détaillé nous expose les différentes informations relatives à l’œuvre à savoir son titre, son auteur, son lieu d’exposition, son lieu de conservation, son lieu d’acquisition, la technique utilisée mais également l’auteur de la photographie.

Certains mots clés en bas de page nous permettent d’accéder à d’autres œuvres relatives à une thématique précise. Prenons l’exemple de l’œuvre d’Henri Edmond Cross, peintre néo impressionniste, la chevelure exposée au musée d’Orsay ayant pour mots clés cheveux longs, coiffure (action), femme, peigne, pointillisme, ainsi que toilette (la). Lorsque l’on clique sur l’un des onglets type « coiffure », le visiteur accède à une pluralité d’œuvres ayant pour sujet ce type d’action, œuvres aux techniques diverses allant de l’estampe à la photographie en passant par la sculpture, toute époque et collection confondue.

Henri Edmond Cross, la chevelure

Henri Edmond Cross, la chevelure

Henri Edmond Cross,La chevelure

Henri Edmond Cross,
La chevelure

images relatives à la coiffure

images relatives à la coiffure

L’interface de l’agence photographique de la RMN a finalement pour but de faciliter les recherches des visiteurs dans un thème iconographique donné. D’autre part, il permet d’obtenir des reproductions de qualité, au crédit photographique viable et légitime.

ARTstor

Par défaut

ARTstor est une interface numérique nous proposant d’accéder à une pluralité d’images numérisés en  lien aux différentes sciences sociales, aux arts et à l’architecture. Ce site à but non lucratif est actif depuis juillet 2004 même s’il a été créé en 2001. Il est exclusivement réservé aux enseignants et aux chercheurs même si toute organisation à but non lucratif peut s’y abonner.

Dans le cadre de notre étude, à savoir l’optique dans le néo-impressionniste, ce site trouve son utilité dans la qualité et dans la résolution des images représentés, nous permettant, dès lors, d’avoir un véritable aperçu sur la facture et la touche. En effet, les pointilliste et divisionniste trouvent leurs spécificités dans une touche morcelée, fragmentée, le plus souvent sous forme de point et de trait. Le visiteur a la possibilité d’agrandir ses images afin d’avoir un meilleur rendu.

En effet, lorsque l’on zoom sur ces deux toiles de Henri Edmond Cross, peintre appartenant au courant néo-impressionniste, on peut distinguer la qualité du détail, la visibilité de la touche, la facture du maître avec une très grande précision. Le visiteur a véritablement l’impression de se retrouver face à l’œuvre et non pas devant son écran.

Henri Edmond Cross,the shipwerck

Henri Edmond Cross,
the shipwerck

Capture d’écran (2)

Henri Edmond Cross,
Le jardin de l’artiste

Capture d’écran (1)

Henri Edmond Cross,
Le jardin de l’artiste

Il est possible d’affiner notre recherche en se focalisant sur un espace géographique spécifique, sur une époque, sur une classification. Il est également possible de créer des groupes d’images en lien à un thème spécifique.

Capture d’écran (4)

Ce type de banque d’image numérisé permet de faire évoluer la recherche en histoire de l’art et dans les autres sciences humaine et sociales en ouvrant l’accès à un large choix d’images d’excellentes qualités.

De Seurat à Matisse, Henri Edmond Cross et le néo-impressionnisme

Par défaut

Henri Edmond Cross( 1856-1910), la ferme matin, 1893,  Musée des beaux arts de Nancy

Luxe Calme et Volupté, Henri Matisse

L’article de Bénédicte Bonnet St George d’avril 2012 sur le site de la revue la tribune de l’art, revient sur l’exposition d’Henri Edmond Cross et le néo-impressionnisme ayant eu lieu au Musée Matisse du Cateau-Cambrésis.

Dans cet article, la journaliste revient sur l’approche artistique des peintres néo-impressionnistes s’inspirant des diverses théories de la couleur de Charles Henry, Chevreul, Rood et sur l’impact que ces peintres ont pu avoir sur les générations suivantes. En effet, le néo-impressionnisme a fortement inspiré le fauvisme initié par des artistes tels que Gauguin et Matisse.

Dans une première partie, Bénédicte Bonnet St George revient sur l’organisation de l’exposition en elle-même et sur son sujet. Par la suite, elle nous expose une courte biographie d’Henri Edmond Cross et fait un commentaire allusif sur certaines œuvres présentées à l’exposition. Dans un troisième temps, elle traite de l’inscription de Henri Matisse dans une sorte de généalogie artistique l’ayant conduit à mettre en lumière son approche artistique.

Cet article a pour ambition de nous donner une vue d’ensemble sur un courant artistique ayant eu un impact sans précèdent sur l’approche artistique moderniste. D’autre part, le spectateur peut se faire une véritable idée du contenu de l’exposition et de sa portée pédagogique.

L’interface du site est assez claire, le lecteur à même la possibilité de traduire la page si il le souhaite, en l’occurrence ici, en Français. Néanmoins, les œuvres exposées sur le site sont limitées et le zoom ne permet pas de se faire une idée de la touche et la facture néo-impressionniste.